L'Eau Vive
Retour

Présentation de L’Eau Vive

L’Eau Vive est une Œuvre familiale d’éducation chrétienne, issue des Foyers de Charité. En 1960, le père Jean Ventteclaye, Aumônier du Lycée public Louis le Grand, achète le domaine de Briançon pour y réaliser des séjours de détente et de révisions pour les étudiants de Prépa dont il a la charge.

A partir de 1967, l’oeuvre éducative que nous connaissons aujourd’hui, et inspirée de la spiritualité des Foyers de Charité , jaillit progressivement avec le Père de Monteynard (prêtre en ministère auprès des étudiants à Paris et  prédicateur au Foyer de Charité de Chateauneuf de Galaure). Depuis, c’est dans ce centre de vacances ,agréé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, à Briançon (Hautes-Alpes), à Paris et à Blémur (15 km au nord de Paris) qu’ont lieu la grande majorité des activités.

L’Eau Vive est une communauté familiale d’éducation, composée de jeunes réunis autour d’un Père-Responsable de l’oeuvre , et encadrés par une équipe de permanents, de directeurs de camp, moniteurs, maîtresses de maison, médecins, infirmières tous  bénévoles, ainsi que par des prêtres, diacres, religieuses et séminaristes de divers diocèses et communautés.

L’Eau Vive est une Œuvre d’éducation chrétienne, dont le but est de faire grandir et d’aider chacun à s’approprier les exigences morales et spirituelles enseignées par le Christ, tout cela dans un climat familial d’amitié et de droiture.

En 1979, le Père de Monteynard, avec L’Eau Vive, participe à la création de l’AFOCAL , Association pour la formation prioritairement des cadres des centres de vacances et autres A.C.M.,formation basée sur une anthropologie chrétienne, ayant un agrément de l’Etat français.

L’Eau Vive a choisi comme « charte » le message de Jean-Paul II au Parc des Princes en 1980, et essaye de répondre à son appel à la jeunesse : « gagner les hauteurs », être des « hommes et des femmes de conscience » (discours à Lourdes en 1983), refaire une chrétienté solide en réhabilitant la famille avec son autorité, ses rapports de confiance et d’amour. La vraie liberté, qui implique les exigences de Dieu, ne peut être confondue avec la permissivité si souvent prônée aujourd’hui. C’est ainsi que nous voulons également répondre à l’appel de Benoît XVI à « être des sentinelles du matin, veilleurs vigilants et joyeux en cette aube du troisième millénaire » (2 avril 2009, homélie de Benoît XVI, Messe à Saint-Pierre pour le 4e anniversaire de la mort de Jean-Paul II).

Plus spécifiquement, L’Eau Vive entend répondre à sa vocation manifestée depuis ses origines : l’éducation dans et par la mixité, en Eglise autour du successeur de St Pierre, dans la communion à nos évêques.

L’Eau Vive a fêté ses 40 ans, ainsi que les 80 ans du Père de Monteynard, à Briançon en juillet 2007, en présence du Cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, signifiant ainsi le caractère ecclésial de l’oeuvre de L’Eau Vive voulu dés les début par le fondateur. Effectivement, L’Eau Vive est un carrefour d’Eglise par la présence régulière et active de prêtres, séminaristes et consacrées  de divers diocèses et communautés, tous fidèles à l’Église autour du Saint Père et de nos évêques. Ils œuvrent tous autour du Père-Responsable dans la même direction au service des jeunes et de leur famille avec leur grâce propre.

Pour assurer la pérennité de cette œuvre, le père de Monteynard s’est tourné vers le diocèse de Paris pour que celui-ci veille sur cette œuvre qui touche bon nombre de jeunes en France et à l’étranger.

En septembre 2007, L’Eau Vive prend un nouveau départ avec le Père Montagne qui a été nommé à sa tête par Monseigneur André Vingt-Trois, Cardinal Archevêque de Paris, dont dépend ecclésialement L’Eau Vive, à la demande du père de Monteynard. Celui-ci se retire progressivement pour laisser l’oeuvre se redéployer. Ainsi,  L’Eau Vive vit ainsi une étape ecclésiale plus explicite. L’Eau Vive adhère alors à la F.A.C.E.L., regroupant les œuvres éducatives sur le diocèse de Paris.

 

Père Pierre-Henri  Montagne

pere montagnePrêtre du diocèse de Paris, ordonné en 2003. Il est nommé vicaire à la paroisse Saint-François-Xavier et directeur du Bon Conseil, oeuvre éducative et patronage. Puis en septembre 2007, il est nommé en même temps Responsable de l’Œuvre éducative de L’Eau Vive par le Cardinal Archevêque de Paris, Monseigneur André Vingt-Trois, en accord avec le Père de Monteynard. Celui-ci souhaitait un rattachement au diocèse de Paris pour assurer le lien ecclésial et la pérennité de son Œuvre, issue des Foyers de Charité.  En septembre 2008, il nommé  chapelain de Notre-Dame du Lys où L’Eau Vive est installée depuis le 8 décembre 2009, ainsi qu’aumônier au Patronage qui existe en ce lieu depuis plus de 110 ans ! Il est également administrateur  à l’AFOCAL dès 2009. En 2012, il est nommé à l’Aumônerie du Centre Hospitalier Saint-Joseph (Paris XIV°) à 1/4 temps, en complément de son ministère principal à l’œuvre familiale d’éducation de L’Eau Vive. .

© 2016 - L'Eau Vive Tous droits réservé - Altimus 360°