L'Eau Vive
Retour

  5 avril 2020

La cour des Avis

La cour des Avis

La Cour des Avis – Mai 2020

 

Lettre du Pape François pour le mois de mai :

Lettre du Pape François – mois de mai

Semaine Sainte :

vendredi 10 Avril 2020 

Chers amis,

Le Triduum Pascal, qui est un sommet incomparable et indépassable pour notre vie chrétienne, est vécu cette année dans un dépouillement inimaginable.

Voici le monde entier plongé dans une crise que personne ne pouvait penser, et dont nul ne peut encore dire quand et comment il en sortira.

Ce que nous savons aujourd’hui, c’est que des millions de personnes, et parmi elles, des personnes très proches, vivent un moment affreusement douloureux. Je pense en particulier à des parents qui doivent continuer à travailler chez eux, avec des petits enfants qui explosent dans des appartements trop étroits ; des couples qui vivent des situations de crise très graves ; des personnes seules, âgées ou non, qui vivent cet isolement comme une ultime épreuve, souvent incompréhensible.

Bien sûr, j’en suis conscient, plusieurs d’entre vous vivez une situation plus confortable, avec un jardin et parfois une grande maison à la campagne. Pour certains aussi, c’est une redécouverte de la vie familiale, avec ses pauvretés mais aussi ses grandes richesses. J’en rends grâce avec ceux pour qui c’est le cas. Mais il ne faudrait pas que ces situations plus favorables fassent oublier la foule innombrable de ceux qui vivent cette période dans une incertitude si difficile à surmonter.

Dans ce contexte, le mystère de l’agonie, de la passion et de la mort de Jésus prennent un relief nouveau et particulièrement éclairant.

Nous pouvons peut-être le résumer en un mot : c’est le mystère de l’amour.

L’amour qui triomphe de tout obstacle, jusqu’à celui de la mort. L’amour seul est victorieux. L’amour qui seul peut donner sens à la souffrance. L’amour désarmé. L’amour pauvre, dépouillé, qui semble vaincu mais qui est vainqueur.

Et même si la joie pascale semble voilée cette année par tant de douleur, le triomphe de la résurrection est certain.

Plus certain que tout ce qui est sûr. Seulement c’est un triomphe discret, qui reste caché encore pour un temps. Et un temps qui ne nous appartient pas… C’est dans ce contexte qu’il nous faut envisager l’avenir, puisque la vie est devant, toujours ! Et pour nous, l’avenir de l’Eau Vive en particulier.

Dans une grande incertitude, qui semble même s’intensifier à mesure que le temps passe, nous préparons l’été et les camps de Briançon. Nous faisons tout « comme si »… Comme si tout devait se passer comme nous l’espérons, selon les dates et les modalités prévues.

Vous trouverez ci-dessous quelques précisions à ce sujet.

Et puis le recrutement que je vous annonçais dans la dernière édition de cette Cour des Avis a abouti : nous avons décidé d’engager Albéric de Serrant comme Directeur de l’Eau Vive.

J’imagine que beaucoup d’entre vous le connaissent déjà. Il a passé des années comme responsable de groupe dans les camps, puis a passé toute sa vie dans le monde de l’éducation.

Parmi les faits qui l’ont fait connaître, il a co-fondé le Cours Alexandre Dumas, première école de l’association Espérance Banlieue.

Marié et père de famille, il habite Blémur depuis quelques années, puisque Blandine, son épouse, y est Maîtresse de Maison et responsable de l’accueil des groupes qui y séjournent.

Il a toute ma confiance, et je suis sûr qu’avec lui, nous allons donner à l’Eau Vive et à ses activités un regain de rayonnement, dans une grande fidélité au trésor éducatif dont nous sommes dépositaires.

Il ne sera pas seul dans son action, puisqu’il formera un binôme avec Thierry de Cambourg.

Thierry a accepté en effet de rester encore quelques temps pour offrir sa grande compétence dans le domaine administratif qu’il connaît parfaitement. Nous saurons d’ailleurs remercier Thierry comme il convient pour les services éminents qu’il a rendus depuis 2015, dans des conditions parfois délicates. Nous mettrons à l’honneur son dévouement inlassable que tout ceux qui se sont approché de l’Eau Vive depuis quelques années connaissent bien. Et pourquoi ne pas le faire à l’occasion de la Journée d’Amitié qui se tiendra à Blémur, s’il plaît à Dieu, le dimanche 7 juin ?

J’espère pouvoir vous accueillir très nombreux en cette circonstance qui, si nous parvenons à la maintenir, sera particulièrement importante pour l’Eau Vive. Comme une date à ne pas manquer !

Des petits enfants y feront leur première communion :

ils devaient vivre ce moment si important de leur vie huit jours avant les Rameaux, mais les circonstances en ont été bousculées… Nous prendrons donc aussi le temps de remercier Thierry… et son épouse qui a accepté de le voir si souvent absent de la maison !

Nous accueillerons officiellement Albéric dans ses nouvelles fonctions. … Et pour moi, ce sera aussi, en quelque façon, ma première bénédiction officielle comme Père de l’Eau Vive. Nous vous donnerons bien sûr des nouvelles de tout cela dès que nous y verrons plus clair sur les mois qui viennent.

Il me reste à vous souhaiter une belle et sainte fête de Pâques, au-delà de tout !

Je vous bénis tous avec grande affection.

À toujours.

Père François Potez +

Message du Père François :

92700164_912188922570827_2068830358584950784_o 89919903_897219807401072_3872386584733024256_o

La Cour des Avis – Janvier 2020

 

80130184_1509533492530553_6001612142074134528_o

 

© 2016 - L'Eau Vive Tous droits réservé - Altimus 360°